Parisiens, Parisiennes : Courte analyse psychologique : ce que je perçois de leur fonctionnement relationnel dans la rue et le métro.

Partages
Se déplacer dans la rue et le métro m’est souvent éprouvant tant le manque d’élégance et de considération des parisiens est élevé.

Courte introduction :

Voici ma petite vengeance psychologique :-), face à des personnes (les appeler  » parisiens  » est leur faire trop d’honneur 🙂 qui ne savent pas se conduire civiquement dans les rues de notre belle capitale et son métro. Elle se traduit sous le forme d’analyse et c’est vrai, d’un peu de mépris. Je dois donc guérir quelque chose en moi, pour me trouver en paix. Comme bien souvent :-). Quel bon psy !

Analyse des parisiens dans la rue :

Les  » parisiens  » dans la rue et le métro :

Pensent surtout à eux.

Peu ou pas d’égards pour autrui :  » moi d’abord « . Cela se voit dans la marche. Ils ne prennent quasiment jamais en compte la trajectoire de l’autre. Ils luttent pour affirmer leur propre espace et trajectoire et parfois en débordant sur l’autre (par volonté d’affirmation personnelle : qu’ils sont grands ! :-).

Ignorance volontaire de l’autre : parfois par narcissisme (je suis tellement mieux que l’autre, tellement plus important que je lui donne mon ignorance). Cela a tellement de valeur d’avoir l’ignorance de quelqu’un qui se croît important, mais qui en fait perd tellement de valeur en quelques secondes par son comportement mesquin :-).

L’autre est souvent perçu comme un agresseur : fuite du regard, regard méprisant, regard jugeant, regard déconsidérant. Une grande violence. Attention, les autres sont dangereux ! 🙂

Un problème est la contamination émotionnelle : lorsqu’une personne qui marche se sent agressée, souvent, elle va soit agresser à son tour, soit se remettre en question (pourquoi on me fait ça ?). Soit se recroqueviller sur elle même. Et cela fait boule de neige. Chacun passant sa  » balle  » émotionnelle à l’autre (son état émotionnel). Et le tout forme une belle ambiance délétère qui s’entretient.

Comment ne pas se laisser contaminer émotionnellement ?

Se maîtriser, ne pas se laisser contaminer : Si l’autre manque d’égards.

  • Je manifeste de l’égard pour l’autre. Ne pas rentrer dans le jeu mesquin de l’agressivité, qu’elle soit passive ou active. Car la courtoisie et l’élégance peuvent aussi « contaminer » l’espace public. Toujours par le même jeu de la transmission de la  » balle émotionnelle « .
  • Je m’affirme, je prends ma place : hors de question de me faire marcher dessus (certains marchent en direction de vous pour que vous vous écartiez de leur chemin), donc je reste ferme droit, je ne change pas de direction et je regarde la personne bien droit dans les yeux.
  • Je garde mon calme, ma sérénité : très important. Je n’ai pas à vendre ma sérénité émotionnelle pour des personnes qui ne savent pas se conduire et manquent d’égards.

Conclusion :

Le principal est que je reste en paix et serein. Utiliser le pardon et surtout  » l’exemple « .

  • Tu ne penses qu’à toi , je pense à toi (sans m’oublier).
  • Tu es mesquin, je choisis d’être élégant.
  • Tu es sur ton piedestal, je choisis de me rappeler qu’être humble est plus gracieux que d’être prétentieux (et prétentieuse).

Etre suffisamment fort et alerte pour m’affirmer avec justesse quand cela est nécessaire. Ne pas craindre la confrontation, notamment avec ceux qui ont oublié les autres lorsqu’ils laissent les contenus de leur smartphone, tout haut, dans le train. La meilleure méthode est d’agir vite et d’en faire une occasion d’aimer.

L’amour, la bienveillance sont ce qu’il y a de plus fort. Enfin, voir dans l’autre autrechose que son comportement (se rappelant que ce que je perçois est aussi subjectif, et que je peux moi-même manquer d’égards, par égocentrisme, ou par fatigue et inattention tout simplement). Voir dans l’autre un être humain, imparfait, fragile et aussi beau et riche de sa personnalité.

A propos de Xavier Coach-Naturopathe :

Xavier est un passionné de psychologie et adore comprendre le fonctionnement de l’être-humain.

Il se forme à la psychothérapie et notamment à la thérapie des schémas utilisée notamment pour les troubles de la personnalité.

Retrouvez mes autres articles ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.